Épisode 12 – Charlotte, maman solo deux fois

+ D'ACTU

Épisode 12 – Charlotte, maman solo deux fois

LE LIVRE

Use this spot to highlight a high value lead magnet for your business.

FREE download

Charlotte a grandi avec des parents séparés, au milieu de leurs conflits alors elle avait envie de construire un couple solide. Elle a eu un garçon avec cet homme avec lequel elle pensait vivre à la vie à la mort mais les disputes ont commencé à être de plus en plus fréquentes, de plus en plus violentes. Quand Charlotte prend peur, elle décide qu’il est temps de fuir avec son bébé sous le bras. Après un dépôt de plainte au commissariat de police qui se transforme finalement en main courante, elle se reconstruit petit à petit avec son bébé. 

Charlotte reprend ses études pour devenir infirmière, un rythme intense mais elle décroche son concours. Elle prend soin aussi de conserver sa vie de femme, les sorties avec ses copines, de faire de nouvelles rencontres puis elle a une aventure avec un homme. Les années ont passé et Charlotte souhaite avoir un deuxième bébé, un projet dont elle lui parle mais finalement elle va vivre sa deuxième grossesse en solo.

La voilà maintenant maman solo de deux garçons de deux papas différents et Charlotte l

Dans cet épisode on parle de couteau, d’avoir une bonne étoile, et de la solidarité féminine qui se met en place. 

Bonne écoute !

Vous avez aimé l’épisode ? N’oubliez pas de mettre cinq étoiles et un avis ici !

CE QUE VOUS ALLEZ ENTENDRE

Le premier j’y ai cru, vraiment.

Au début on était amis très très proches mais moi j’étais déjà amoureuse.

Pour moi c’était à la vie à la mort.

La maternité m’a beaucoup changée, j’étais plus responsable, je faisais moins la fête donc j’étais moins marrante.

Les disputes étaient de plus en plus présente et la violence est rentrée doucement dans notre vie de couple malheureusement.

Je suis partie au moment où j’ai commencé à avoir peur pour mon enfant et pour moi.

Il m’a beaucoup rabaissée et j’étais devenue l’ombre de moi-même.

Je veux pas rester, y’a plus d’amour, plus de respect, c’est pas ce que je veux.

Il y a eu une dispute plus grosse que l’autre, il a sorti un couteau.

Je suis partie avec mon fils sous le bras, au commissariat.

La police il y a dix ans ne m’a pas beaucoup tendu la main.

J’étais dans la survie.

J’ai du vivre deux ans chez ma mère et j’ai repris mes études.

On a réussi à se reconstruire malgré tout.

Cette garde-là pendant un temps a convenu mais aujourd’hui ça ne convient plus à notre fils.

Je me sens détruite, j’ai eu du mal à remonter, j’ai perdu beaucoup de poids.

Quand je veux quelque chose, je fais tout pour l’obtenir.

Si je suis toute seule je serai mieux avec un meilleur salaire.

J’ai eu la chance d’avoir un enfant qui dormait bien et beaucoup.

Je crois vraiment au fait que j’ai une bonne étoile au-dessus de ma tête.

Chaque début d’année je rencontrais la maîtresse pour expliquer la situation.

Je me suis rendu compte que je lui ai pas vraiment parlé, je lui ai caché des choses, je lui ai caché la violence.

J’utilise beaucoup les livres.

Je vais avoir 35 ans, je veux un autre enfant.

C’est un peu compliqué d’expliquer que je suis enceinte mais que le papa n’est pas là.

Toute la solidarité féminine se met en place.

Il a quand même décidé de quitter le paysage, j’ai pas envie de lui forcer la main.

On est une famille, on est plein d’amour, c’est tout ce qui compte.

Avant d’être leur maman, je suis une femme.

J’ai pas de pension alimentaire, heureusement j’ai des aides.

Tout de suite j’ai assumé le fait d’être seule. J’ai l’impression que quand on l’assume, les gens sont plus dans l’aide.

Oui c’est pas le même papa, c’est bon !

Ça fait un certain temps que je vis toute seule avec mes enfants, on a notre cocon.

Aujourd’hui j’ai plus ce truc de « il me faut un homme dans ta vie ».

On a eu deux convocations, les deux convocations il ne s’est pas présenté.

C’est quand même important qu’il se construise avec son papa.

J’ai le droit d’avoir des moments à moi.

Quand je suis fatiguée je leur dis, car ça fait partie de la vie.

À lundi prochain pour un nouvel épisode du podcast Hello Solos et en attendant rejoignez la communauté décomplexée des mamans overbookées.

See you les Solos !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

article précédent

«

article suivant

The Index

témoignages

interview

business

culture

(self)love

astuces

ÉCOUTER

Le podcast

REJOINDRE

INSTAGram

RECEVOIR

NEWSLETTER